Implantés au pied du Pic de Spitzemberg, le bourg de Provenchères-sur-Fave et son église ont subi d’importants dommages durant la Première Guerre mondiale.

L’église Sainte-Catherine se compose d’une tour carrée du XIIe siècle, surélevée au XVIIIe siècle et d’une nef unique plafonnée.

Dans les années 20, des travaux sont engagés pour réparer l’église et notamment sa décoration intérieure. Des vitraux neufs, oeuvres des Frères Ott de Strasbourg sont installés et des peintures composées d’une frise de lyres et de médaillons représentant les symboles des évangélistes ornent le plafond de la nef. Réalisées par André Bourgeois, décorateur à Paris, ces peintures sont composées de blanc de Meudon, liants et pigments, le tout apposé au pochoir.

Dans les années 60, une restauration extrêmement dommageable a fait disparaitre à jamais les décors apposés sur le plafond et les murs du choeur. Un tel sort ne sera pas admissible pour le plafond car la richesse exceptionnelle de ces décors peints mérite leur préservation.

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, la Commission Syndicale des Biens indivis Le Beulay—Provenchères-sur-Fave a décidé de restaurer le plafond compartimenté de la nef pour un montant total de 59 352 € HT.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine