EGLISE SAINT LAURENT - SAINT SAUVEUR LENDELIN

Lieu de population très ancienne car situé sur la voie romaine Alauna-Cosédia (Valognes-Coutances) ; a été Construit sur un site primitif de christianisation.
les premières églises furent souvent dédiées à Jésus, d’où le nom "Sauveur" Lendelin. Peut-être une déformation de Odelin ou Adelin, compagnon de Rollon qui se serait vu attribuer la région.
La charte de Guillaume le Conquérant pour la cathédrale de Coutances parle de <em>Sanctus Salvatori Odelini.

L’Eglise :
Bien que ce soit un édifice important, ses origines sont mal connues. La nef de cinq travées et ses collatéraux peuvent remonter au milieu du XIIIème siècle.
Les piles se composent de massifs carrés aux angles abattus, flanqués d’une colonnette sur les quatre faces.
Les chapiteaux à tailloirs circulaires portent des crochets peu épanouis ou de petites feuilles plaquées sur la corbeille.
D’étroites fenêtres hautes en tiers point éclairent le vaisseau « voûté de pierre » avec des croisées d’ogives qui annoncent le XVème siècle. A cette nef on ajoutera à la fin de XIVème siècle un clocher porche, dont la base constitue sur toute la largeur du vaisseau une travée supplémentaire et tient lieu de façade.
Dans le comble sud-est du massif de ce clocher porche, la chambre du sacristain <em>« dite chambre à Pinon comprend une cheminée dont la souche est très visible à l’extérieur, côté Mairie.
Cette disposition se rencontre ici et là dans les grandes églises.
En avant de ce clocher porche fût établi au XVème siècle un nouveau porche.
En 1859, le chœur (de 3travées à chevet plat) tombait en ruine, il fut rasé en 1863 et remplacé par un transept et un chœur néo-gothique. L’église fut consacrée par Monseigneur Bravard le 25 septembre 1865.
En 1944, la toiture fut au trois quarts emportée, une travée presque détruite, et presque tous les vitraux démolis. Une restauration générale eut lieu en 1971 et 1972.

Le mobilier :
En 1775, Marie François Vitel, ancien vicaire général de Saint Omer est curé de la grande portion. Il donne le grand autel orné de colonnes et d’un contre retable, la chaire, les stalles.
Le mobilier de la sacristie ainsi qu’un calice furent offerts par la Prince Lebrun.
A la libération de Saint Sauveur, le 28 juillet 1944 à 6H par le général Bradley, l’église reçut deux obus de plein fouet près du chœur.
Le 7 août le général Bradley installe son Q.G. sur la commune et y reçoit Churchill pour préparer l’offensive vers le sud du département.

Nature des travaux

Les travaux :

- Réfection de l’ensemble de la toiture

- Remise en état des soubassements

- Reprise des joints extérieurs

- Réfection partielle des enduits intérieurs

- Remise aux normes de l’électricité.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine