EGLISE SAINT MARTIN DE VILLERS SUR MER

La pose de la première pierre, le 18 septembre 1872, marque le début de la construction de l’église. Les travaux sont financés en grande partie par les dons des villégiateurs fortunés qui fréquentent la station depuis une vingtaine d’années. Le caennais Aimar LAVALLEY-DUPERROUX en est l’architecte. Il adopte pour l’édifice en pierre calcaire de Caen ou de Ranville, un plan en croix latine à nef allongée, voutée en ogive et bras du transept assez courts.
Le chantier avance en fonction des fonds récoltés et l’église est construite en plusieurs tranches : la nef et le transept (1872-1875), puis le chœur et ses chapelles latérales (1885-1889), et enfin les chapelles de l’entrée et le clocher (1895-1898). Deux autres architectes succèderont pour diriger la construction : Paul LEROUX à partir de 1882 et Firmin CAPPE pour le clocher.
Les 51 verrières, sont réalisées par l’atelier DUHAMEL­MARETTE d’Evreux et proposent un riche programme iconographique : les cycles de la vie du Christ, de la Vierge et de Saint-Joseph, de Saint-Martin, de Saint-Etienne, les martyrs de Pierre et Paul, les archanges, les docteur de l’Eglise, la vie de certains donateurs, ainsi que les grands lieux contemporains de pèlerinage dédiés à la Vierge. La richesse et l’unicité de ces véritables murs de verre ont valu à l’église le qualificatif de « sainte chapelle balnéaire ».
Tout le programme du décor intérieur (autels, chaire, fonts baptismaux, chapiteaux) est confié, en 1891, aux frères Francis et Aimé JACQUIER, sculpteurs à Caen.
La statue de la « Vierge à l’étoile » (1988), en tilleul polychrome est quant à elle due à Marie et Albertine LE LOËT, de Paris.
Les stalles du chœur offrent un travail délicat de sculpture sur les accoudoirs et les miséricordes, s’inspirant des XVe et XVIe siècles et figurant des créatures grotesques et grimaçantes, l’abondance ou encore les âges de la vie.
Le buffet d’orgue, installé en 1920, occupe toute l’ouverture de la tribune. Il est signé des ateliers MUTIN-CAVAILLÉ­COLL et offre 37 tuyaux de montre.
Un tableau de Jean-Joseph BENJAMIN-CONSTANT représentant « Saint Joseph père nourricier du Christ » est également classé.

L’église est inscrite depuis 2006 à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques « en raison de sa qualité architecturale et de son décor, notamment l’ensemble de ses verrières ».

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, l’église Saint Martin de Villers-Sur-Mer a besoin de votre aide car elle souffre d’importantes pathologies.
Le montant des travaux est conséquent et ne pourra se faire sans votre soutien.
Chaque don, quel que soit son montant, compte ! Sous l’égide de la Fondation du patrimoine, reconnue d’utilité publique, notre association, l’ADSPV, vise à soutenir et accompagner la municipalité dans ce projet de restauration.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine