EGLISE SAINTE MADELEINE A BOUXIERES AUX CHENES

L’église primitive de Bouxières se situait à l’emplacement du cimetière actuel, elle dépendait de l’abbaye de Saint Pierre aux Nonains de Metz. L’évêque de Toul en 1728 demande sa destruction car elle est trop petite et trop vétuste. De cette église, il reste la Piéta d’un contemporain de Ligier Richier. Une seconde construction à l’endroit actuel, mais au bord de la route, est réalisée. Sa façade était ornée de la statue de Saint Pierre, aujourd’hui dans le porche de l’église. Cet édifice fut détruit lors des batailles du Grand Couronné en septembre 1914. La coopérative de reconstruction des églises du diocèse de Nancy et de Toul permit la nouvelle édification sur les plans d’Alfred Thomas. Le projet fut accepté dès 1922. L’église actuelle est ornée de 14 verrières de Jacques Gruber, dont une illustre la bataille du Grand Couronné, elles ont bénéficié de travaux de restauration en 2012. Le mobilier est de Jules Cayette : les bancs et sièges de célébrant ornés de feuilles de chênes, le baptistère, les autels latéraux garnis de mosaïque, des éléments de la grille de communion en fer forgé. Du maître autel subsistent la porte du tabernacle et le médaillon de l’agneau mystique. Une peinture de Blaye, dans le chœur est inscrite à l’inventaire. Autre élément remarquable : une fresque de Barozzi 1927 commémorative de 1914- 1918, deux femmes illustrent l’amour et le sacrifice.

Médias

Nature des travaux

Restauration de l'église Sainte Madeleine (peintures intérieures,électricité et mise en conformité de l'édifice). Le coût des travaux s'élève à 46 036 € HT.

Vocation du site

Grâce à vos dons et aux travaux menés, la vocation cultuelle de l'édifice sera préservée.

Partenaires

  • Mairie de Bouxières-aux-Chênes




faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine