• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Le puits à sel de Montmorot

    Mise en valeur du témoin du passé industriel de la commune

    Patrimoine industriel
    Soutenus par Mission Bern
    Collecte en cours
    Le puits à sel de Montmorot
    missionBernSvg
    pinMapSvgMONTMOROT
    22 945
    15 000
    missionbern.fr
    Le projet
    Les commentaires
    1
    Partager ce projet

    Le projet : un édifice complètement restauré

    Le propriétaire du terrain et de l’édifice a participé à la préservation du patrimoine en faisant don à la commune du puits à sel et du tènement foncier. Le puits à sel a été complètement restauré : bardage, charpente, couverture.

    Le lieu et son histoire : dernier témoin de l'exploitation industrielle du sel à Montmorot

    La commune de Montmorot est située dans la partie du Jura qui fait la liaison entre les montagnes et la plaine. Montmorot a des origines très anciennes. Son nom primitif ferait allusion aux sources salifères qui s’étendent en arc de cercle de la ville de Lons-le-Saunier à Salins-les-Bains en passant par Poligny et qui jaillissent de son territoire. Montmorot signifierait en effet Mont du Sel. Le gisement salifère aura été le facteur de développement économique le plus important de la région ; les salines jurassiennes apportèrent à la région une prospérité que son isolement, au milieu des immenses forêts qui recouvraient alors la Franche-Comté, n’avait guère permis jusque-là : Montmorot, une ville à la campagne, est une commune du bassin lédonien comptant aujourd’hui 3 200 habitants. Le sous-sol lédonien est composé d’un important banc de sel gemme d’une épaisseur de 31 m. Les sources souterraines traversant la couche de sel gemme se chargent de particules salines et rejaillissent plus ou moins salées selon leur parcours sur le banc de sel gemme. L’exploitation industrielle commence à Montmorot en 1752 et devient une activité importante jusqu’en 1966. Montmorot produisait trois sortes de sel : sel formé en pains (utilisés pour les bains thérapeutiques), le sel ordinaire et le sel à gros grains. En 1831, la découverte du banc de sel et sa délimitation précise vont donner naissance à une série de bâtiments caractéristiques abritant les pompes de relevage : le puits de sonde. Cette allure si particulière va rythmer le paysage. Il ne reste aujourd’hui que peu de vestiges de cette activité sur le territoire : le portail d’entrée des salines, une reproduction d’une roue hydraulique pour se souvenir du passé et un chevalement de puits à sel, dernier témoin des 5 puits présents sur le champs d’exploitation de Montmorot.

    La mobilisation : la commune est engagée dans la valorisation de son patrimoine

    Le puits à sel reste près de son lieu d’origine. Une plaque explicative retraçant l’histoire du sel à Montmorot a été apposée; la rue a été rénovée en tenant compte du puits afin de le mettre en valeur. Le quartier sur lequel est implanté l’édifice a vocation à évoluer. L’intégration du bâtiment est prévu de façon à le valoriser ainsi que son site qui accueillait les Salines.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 10/09/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Vous êtes un particulier, un membre d’association, un élu ou un chef d’entreprise ? Vous souhaitez participer à la valorisation du patrimoine et vous engager pour sa sauvegarde aux côtés de la Fondation du patrimoine ?

    Mon don

    • 80
    • 150
    • 250
    • 500
    infoSvgCoût réel après réduction d'impôt : 85.00
    (66% de l'impot sur le revenu)

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous