RECONSTRUCTION DU CHEBEC LA "GALEOTTA"

Il s'agit de la reconstruction, à Bastia, d’un Chébec de la Marine Corse, offert par l’ordre de Malte en 1754, appelé la « Galeotta » et commandé   par le commandant Peri.

Issu de la construction des galères, le chébec avait encore des ressemblances avec les bâtiments de cette espèce. Son étrave était très élancée et sa proue armée, d'un long éperon, dont l'extrémité, qui n'était plus employée comme arme de guerre, servait de point d'amure à la voile triangulaire de son mât d'avant. Sa poupe se terminait par une plate-forme extérieure, faite d'un plancher compris entre deux ailes, qui étaient le prolongement du bastingage. Une galerie venait quelquefois compléter les aménagements de cette plate-forme.

Une batterie de petites bouches à feu était établie sur le pont ; les sabords de nage s'intercalaient entre les sabords des canons. Il portait 14 à 22 canons en une seule batterie.   Ces navires allaient à voiles et à rames. Les avirons servaient pour attaquer l'ennemi ou faire route pendant les calmes.

Médias

Nature des travaux

La reconstruction se fera à l'identique en intégrant de manière non visible les normes de sécurité obligatoires.

Vocation du site

Le but est de promouvoir un élément du patrimoine maritime commun à toute la méditerranée. En effet, des barbaresques à la Marine Royale, en passant par les Républiques de Gênes, de Venise, l'Espagne, l'Ordre de Malte et bien d'autres encore, tout le monde méditerranéen a utilisé le chébec du XVIIe au XIXe siècle.

Ce bateau se voudra l'étendardd'une Corse ouverte sur le monde méditerranéen, un moyen de retisser un lien entre ses peuples et ses cultures à travers la magie d'un magnifique bateau à voiles.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine