• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Restauration d'ouvrages rares en Haute-Corse

    Dante, Boccace et le Plantae de Ehret attendent d'être restaurés. Objectif : sauver trois joyaux culturels et patrimoniaux.

    Livre
    Coups de coeur de la Fondation
    Collecte en cours
    Restauration d'ouvrages rares en Haute-Corse

    © Ville de Bastia

    pinMapSvgBASTIA - Haute-Corse
    4 100
    9 500

    43%

    4 100

    Définition des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Soutenir ce projet
    Partager ce projet

    Le projet : sauvegarder trois ouvrages des XVe, XVIe et XVIIIe siècles

    Votre soutien est essentiel pour sauvegarder 3 "monuments" majeurs de notre culture méditerranéenne et plus largement européenne.

    Devenue une Bibliothèque d'étude et de recherche en 2022, la bibliothèque patrimoniale Tommaso Prelà vous présente trois ouvrages qui doivent être l'objet d'une restauration menée par les meilleurs professionnels du domaine.

    Si de toute évidence ces trois ouvrages sont parmi les fleurons des collections patrimoniales corses, ils comptent aussi parmi les joyaux de la Méditerranée.

    • Juin 2022

      Lancement de la collecte

    • Septembre 2022

      Lancement des travaux de restauration sur place

    • Novembre 2022

      Fin des travaux de restauration

    Le lieu et son histoire : le legs d'un médecin pontifical

    Bastiais d'origine, Tommaso Prelà était un médecin renommé à la cours pontificale du temps de Napoléon 1er. Il fera don de sa formidable bibliothèque personnelle à la Ville de Bastia qui porte désormais son nom. Parmi ces ouvrages rarissimes, trois sont aujourd'hui l'objet de toutes les attentions.

    Le Dante : Cette Comédie datée de mai 1491 est d'une grande rareté. Il n'en existe que trois exemplaires en France et deux en Italie. La Comédie ne sera qualifiée de Divine que lors de l'édition de 1555.

    Le Boccace : Cette édition du Décaméron imprimée en 1526 chez Giolito à Florence, est de par sa grande rareté l'équivalent d'un diamant noir. Son écrin et sa reliure sont à la hauteur du chef d'œuvre. Tommaso Prelà lui-même ne s'y est pas trompé puisque l'on trouve sur le plat intérieur du livre une note manuscrite de sa propre main : " Le présent ouvrage est à juste titre interdit par l'église catholique car contraire aux bonnes mœurs et à la politique / D'une rareté extrême / D'autant plus couteux qu'il est à toutes marges / Propriété de la Bibliothèque Tommaso Prelà de Bastia en Corse. Conservé avec autorisation en mains propres".

    Le Plantae selectae : Il est considéré comme l'un des fleurons du livre botanique par la journaliste Anne Foster du magazine de l'hôtel Drouot. Georg Dionysius Ehret associe à la rigueur scientifique la plus haute qualité artistique. Né à Bade d'un père jardinier, le jeune homme développe en autodidacte un goût pour la botanique et le dessin en se promenant dans les allées fleuries des jardins de la noblesse allemande. Cette édition originale de 1750 reflète le travail de collaboration étroite entre le célèbre médecin et botaniste de Nuremberg Christoph Jakob Trew et Erhet. Ce merveilleux travail n'a été achevé qu'après la mort d'Erhet et Linné lui-même a fait l'éloge de cette œuvre en parlant de "miracle du siècle".

    La mobilisation : un trésor à partager

    La bibliothèque Tommaso Prelà organisera un cycle de conférences autour de la restauration, mais également concernant le contexte historique d'apparition des ouvrages. Elle prévoit au minimum une conférence par ouvrage, réalisée par un spécialiste.

    Une fois restaurés ces trésors seront régulièrement exposés au grand public afin que tous les amoureux de la culture en général, insulaires ou non, puissent approcher et admirer de telles raretés.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 29/11/2022

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 850 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

    Mon don

    • 10
    • 100
    • 250
    • 500
    Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
    (66% de l'impot sur le revenu)
    Soutenir ce projet

    Vous aimerez aussi

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact