Le Temple Saint-Martin de Montbéliard a été construit entre 1601 et 1607 ; c’est le plus ancien édifice construit pour le culte protestant existant actuellement en France. Sa construction est l’oeuvre de deux hommes : le prince Frédéric 1er, duc de Wurtemberg et Comte de Montbéliard et l’architecte Heinrich Schickhardt.
Le bâtiment d'inspiration italienne mesure 37 mètres sur 16 et son plafond, à 11 mètres de haut, est uniquement suspendu dans la charpente. L’ordre architectural toscan choisi pour la décoration des façades est typique de la Renaissance italienne. La dédicace du temple eut lieu le 18 octobre 1607. En 1755 un orgue a été installé par l’entreprise Perny, modifié en 1843 par les frères Callinet.
Restauré à de nombreuses reprises, et en particulier en 1837, l’intérieur du temple Saint-Martin n’a plus le même visage qu’à l’origine : les boiseries latérales, la chaire et les stalles ont été ajoutées à cette époque là.

Médias

Nature des travaux

De nombreuses dégradations au fil du temps ont endommagé le Temple Saint-Martin. L'Association Cultuelle de l’Église Protestante Unie de Montbéliard est propriétaire du bâtiment et maître d'ouvrage de sa rénovation. L'association "Saint-Martin demain" a été créée afin d'aider à la sauvegarde de cet édifice. 

Le temple étant un monument classé au titre des monuments historiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche-Comté est partie prenante de ce projet. 

Tout l'intérieur du temple fait l'objet d'une rénovation très importante, à l'instar de celle de 1837. 

Parmi les travaux prévus, nous pouvons citer :

  • restauration des sols : dépose des dallages de pierre, renivellement du sol, et repose des pierres, dépose, restauration en place, traitement et repose des carreaux du choeur, fourniture et pose de parquet de chêne identique à l'origine,
  •  soubassements et parements : dépose des lambris du 19ème siècle, restauration des parements et enduits, repose des lambris, restauration des bases de colonnes en pierre sous la tribune,
  •  menuiseries : dépose, restauration et repose des lambris du choeur, restauration des portes, baies (intérieur/extérieur) et des caissons du plafond, réparation des estrades de la tribune et des stalles,
  •  décors peints : décapage et remise en peinture des murs et du plafond, en raccord avec la restauration des couches picturales originelles mises au jour,
  • travée-test : recherche du décor originel du 17ème siècle sur une travée complète et réalisation de ce décor.

A la rénovation ci-dessus, des travaux techniques de modernisation sont nécessaires :

  • reprise du réseau électrique, de l'éclairage et du chauffage,
  • création de toilettes, d'un système de détection incendie et d'un accès pour personnes à mobilité réduite.

Les travaux sont prévus de commencer fin 2017 et dureront jusqu'en 2019. Leur coût prévisionnel est de 2 400 000 Euros.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine