Le Temple Saint-Martin de Montbéliard a été construit entre 1601 et 1607 ; c’est le plus ancien édifice construit pour le culte protestant existant actuellement en France. Sa construction est l’oeuvre de deux hommes : le prince Frédéric 1er, duc de Wurtemberg et Comte de Montbéliard et l’architecte Heinrich Schickhardt.
Le bâtiment d'inspiration italienne mesure 37 mètres sur 16 et son plafond, à 11 mètres de haut, est uniquement suspendu dans la charpente. L’ordre architectural toscan choisi pour la décoration des façades est typique de la Renaissance italienne. La dédicace du temple eut lieu le 18 octobre 1607. En 1755 un orgue a été installé par l’entreprise Perny, modifié en 1843 par les frères Callinet.
Restauré à de nombreuses reprises, et notamment de 1827 à 1845 par l’architecte Morel-Macler, l’intérieur du temple Saint-Martin n’a plus le même visage qu’à l’origine : les boiseries latérales, la chaire et les stalles ont été ajoutées à cette époque là.

RECHERCHES ET DECOUVERTES SUR UNE TRAVEE-TEST
En janvier/février 2019, des recherches de décors muraux anciens ont été réalisées sur une demitravée du parement sud du temple.
Nous savions, par divers documents d’archives, devis, factures, datant de la construction du temple, que des peintures ornaient les murs de Saint-Martin. Mais aucun, en révélant la nature ou les motifs, n’a été trouvé.
De même, aucun document concernant la grande restauration du XIXème siècle n’évoque ce qui allait être caché par un épais enduit de mortier.
C’est donc avec fébrilité que la paroisse protestante de Montbéliard, propriétaire de l’édifice, attendait les premiers résultats des travaux engagés. Et le 16 janvier, dès les premiers et minutieux coups de burin sur l’enduit du XIXème siècle, des merveilles sont apparues. Progressivement, des décors peints autour des fenêtres ont été mis au jour et se sont révélés très intéressants, tant des points de vue historique qu’artistique. Ils sont la reproduction en trompe-l’œil des frontons extérieurs de ces mêmes fenêtres. Bien que les peintures découvertes soient parsemées de nombreux trous de piquetage pour faire tenir le mortier ancien, l’Atelier ARCOA, choisi pour effectuer la recherche, a réalisé un travail de grande qualité en comblant tous les trous et en reconstituant les lacunes induites.

 Parallèlement à la découverte des peintures originelles sur les murs, le pilastre contigu à la travéetest a également fait l’objet d’une exploration en profondeur. Une deuxième surprise nous est apparue : après dégagement de sa gangue de mortier, des sculptures identiques à celles extérieures ont été mises au jour.

En revanche, le résultat des recherches picturales au plafond se sont révélées décevantes. Lors de la restauration de 1827-1845, les caissons du plafond ont été recouverts d’une couche de plâtre sur lattis croisés. En dégageant plâtre et lattis, des traces de peinture constituant un filet bleu sont apparues mais se sont désolidarisées du support d’origine, pour venir avec les chutes de plâtre.
Dès le 19 janvier 2019 dans son édition de Montbéliard, l’Est Républicain, journal de la presse quotidienne régionale, a très rapidement compris l’importance de la découverte qui venait d’avoir lieu à Saint-Martin, puisqu’il en a fait sa Une, avec pour titre "Temple de Saint-Martin : un trésor de 4 siècles", suivie de 2 pages de reportage et de photos. La radio France-Bleu Belfort-Montbéliard a également relayé la découverte.
Au fur et à mesure de l’avancement du chantier, d’autres articles ont été publiés par le journal local, tenant ainsi informé le grand public.

Médias

Nature des travaux

L'Association Cultuelle de l’Église Protestante Unie de Montbéliard est propriétaire du bâtiment et maître d'ouvrage de sa rénovation. L'association "Saint-Martin demain" a été créée afin d'aider à la sauvegarde de cet édifice.

Le temple étant un bâtiment classé au titre des monuments historiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche-Comté est partie prenante de ce projet.
Au vu des découvertes apparues lors de la phase travée-test, l’avis de la Conservation Régionale des Monuments Historiques a été très satisfaisant. Les décors révélés ont suscité un fort intérêt qui mène à orienter le choix de restauration vers une restitution intégrale des décors peints sur les parements.
L’objectif de la rénovation est :
- de remettre en valeur l’intérieur du temple par la conservation et la restauration des éléments à caractère patrimonial, en particulier la restitution de l’ensemble des décors peints,
- la modernisation et la mise aux normes des équipements techniques.


Poursuite de la restitution des décors peints et sculptures de pilastre
Les travaux réalisés sur la travée-test ont concerné 30 m2 de parement et 1 pilastre. La suite des travaux, pour l’ensemble du temple, portera sur environ 600 m2 et 23 pilastres.


Rénovation patrimoniale
Nouvelles boiseries périphériques de la salle,
Sols : restauration à l’identique des dalles des allées, des carrelages du chœur et des planchers sous les bancs, remplacement des éléments abimés,
Plafond : décapage et remise en peinture,
Menuiseries et mobilier (portes, fenêtres, tribune, escaliers, autel, stalles, boiseries du chœur, ambon, bancs) : remise en état, remplacement quand nécessaire, finition.
Equipements techniques
Electricité : refonte complète de l’installation avec nouvel éclairage et intégration de la sonorisation, l’ensemble adapté aux cultes, concerts et expositions,
Chauffage : conservation des chaudières actuelles pour maintien d’une température ambiante et installation d’un chauffage électrique sous plancher pour l’accueil du public,
Sanitaires : création d’un local sanitaire, aux normes PMR (personnes à mobilité réduite),
Accessibilité : création d’une rampe PMR à la porte Ouest,


Le montant des travaux à réaliser est de l’ordre de 3 millions d’Euros. Compte tenu de l’importance du projet, tant en coût qu’en moyens matériels et humains à engager, son exécution se fera en 3, voire 4 tranches.
Objectif de lancement de la 1ère tranche : 1er semestre 2020.

 

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD
  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test

  • TEMPLE SAINT MARTIN DE MONTBELIARD

    Recherche et découverte sur une travée-test