• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Ancienne Usine sucrière de Hajangoua à Dembéni

    Découvrez le projet de restauration et de valorisation des remarquables vestiges de ce site industriel agricole

    Patrimoine industriel
    Projets emblématiques des régions Loto du patrimoine 2022
    Soutenus par Mission Bern
    Ancienne usine sucrière de Hajangoua
    missionBernSvg

    © Fondation du Patrimoine / My Photo Agency - Bertrand Fanonnel

    pinMapSvgDembéni
    460 000
    460 000
    missionbern.fr
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : faire découvrir au public l’histoire et la richesse du site industriel

    Les restes bâtis de l'usine souffrent d'une végétalisation rapide, malgré des travaux de débroussaillage récents. Elle déstabilise les maçonneries, notamment les cheminées. Certains pans de murs sont affaiblis par la dégradation des joints et le déchaussement des moellons ou par la perte de leur revêtement.

    Différents travaux sont nécessaires :

    • Débroussaillage, décapage et remblais ;
    • Mise en sécurité des secteurs dangereux à risque de chute ;
    • Taille de sécurisation et préservation des vestiges ;
    • Etaiement et confortement des ouvrages de l'ancienne usine ;
    • Déplacement des pièces de l'usine.

    Des travaux d'aménagement et d'accessibilité du site seront également réalisés (hors Mission Patrimoine) : réhabilitation de la voie d'accès, cheminement piéton, point de vue avec belvédère sur le Mro Wa Hajangoua (ruisseau), mise en lumière des vestiges, traitements paysagers, mobilier, signalétique, clôture, périphérique, etc.

    Le lieu et son histoire : un témoin des activités industrielles de l’île

    Ce domaine sucrier de 702 hectares, créé en 1870 à Hajangoua, est l’un des plus anciens de Mayotte. A l'époque, le site possédait 95 hectares cultivés en canne à sucre. L’ancienne usine présentait un ensemble imposant, encore visible, de trois chaudières, un moteur à vapeur, une batterie de Gimart, des hydroextracteurs, trois cheminées et les vestiges d’une installation plus ancienne. La maison de maître, visible et en ruine, témoigne de la grandeur de l’exploitation industrielle de l’époque. L’abandon des lieux par les propriétaires après le cyclone de 1898 mit fin à son exploitation et la propriété fut mise en vente en 1902, ce qui impacta fortement l’économie locale et les producteurs. Le site arborait en 1952 une cocoteraie et une bambouseraie. Cette dernière subsiste aujourd’hui, tandis que la cocoteraie fut remplacée par une plantation de bananes.

    Le site est inscrit au titre des monuments historiques.

    La mobilisation : une valorisation de l’histoire du lieu et de l’artisanat local

    La communauté d'agglomération s'engage dans un projet d'aménagement et de préservation du site, visant à valoriser à la fois les ruines de l'usine et la flore alentour. L’ancienne usine accueillera un musée qui permettra de comprendre le lieu. Un cheminement piétonnier sera aménagé autour des vestiges, ainsi que dans le verger et la bambouseraie. Ce nouvel équipement culturel et touristique du territoire permettra d'attirer les visiteurs, notamment ceux du village voisin de Bandrélé.

    L'objectif est aussi d'associer les habitants du village et de valoriser l'artisanat local. Des projets d’hébergement et de petite restauration, portés par des villageois, sont à l'étude.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 15/09/2022
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

    Voir tous les projets

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact