• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Abbaye de Font Vive à Charras

    Sauvegarder l'abbatiale cistercienne de Font Vive en Charente limousine

    Abbaye
    Collecte en cours
    Abbaye de Font Vive à Charras
    pinMapSvgCHARRAS - Charente
    1 500
    50 000
    1 500

    Définition des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Soutenir ce projet
    Partager ce projet

    Intervention urgente sur le transept Sud

    Sur la commune de Charras, l’abbaye de Font Vive se love dans une vallée traversée de cours d’eau et cernée de bois, vestiges des vastes domaines forestiers de l’Angoumois. L’église abbatiale, dont la croisée du transept et la dernière travée de la nef se sont écroulées en 1993, est aujourd’hui dans un état critique malgré les travaux de sauvegarde entrepris en 2014.

    Il s’agit d'intervenir en urgence pour sauvegarder le transept Sud qui est sur le point de s’écrouler : la voûte sera étayée, confortée par des tirants puis l’angle Sud-Est sera démonté et remonté ainsi que la tour d’escalier. 

    Les éléments encore en place, les documents et photos d’avant ruine sont en nombre et qualité suffisants pour envisager, dans une prochaine étape, la restauration complète de l’église abbatiale. Avec l’accord de la Direction régionale des affaires culturelles, elle pourra être reconstruite dans sa dernière configuration connue du XVIIIe siècle. Le chantier, programmé sur 10 ans, pourra être ouvert à la visite à chaque phase de travaux.

    Grandeur et déclin d'une abbaye

    Très peu de choses sont connues sur les origines exactes de l’abbaye, mais on sait qu’en 1166 Notre-Dame de Font Vive, rattachée à l’abbaye limousine d’Obazine, passa dans l’obédience cistercienne et prit le nom de Notre-Dame de Grosbot.

    Les guerres de Religion provoquèrent le déclin de l'abbaye. Les bâtiments conventuels témoignent de sa lente recontruction aux XVIIe-XVIIIe siècles. L'église abbatiale quant à elle ne s'est pas relevée. Utilisée comme grange, délaissée, elle conserve cependant des vestiges de haute qualité qui lui ont valu un classement au titre des monuments historiques en 1993.

    Un projet de transmission

    Des stages « grand public » encadrés par des professionnels sont prévus sur des travaux de limousinage, de pisé, de taille de pierre, d’enduits. Une scénographie sera imaginée et mise en place dans le parc pour initier à l’arithmologie et aux tracés.

    Les partenaires

    DRAC Nouvelle Aquitaine
    http://www.culture.gouv.fr
    Partager ce projet
    Mise à jour le 05/12/2022

    Faites un don à ce projet de restauration !

    Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 850 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

    Mon don

    • 10
    • 100
    • 250
    • 500
    Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
    (66% de l'impot sur le revenu)
    Soutenir ce projet

    Vous aimerez aussi

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact