S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

La briqueterie des Chauffetières à L’Hôme-Chamondot

La briqueterie des Chauffetières, dans l’Orne, continue de faire vivre une activité industrielle traditionnelle et locale depuis près de 150 ans.

La briqueterie des Chauffetières à L’Hôme-Chamondot
missionBernSvg

© Briqueterie

pinMapSvgL'Hôme-Chamondot - Orne
47 000
47 000
missionbern.fr
Partager ce projet

Le lieu et son histoire

La briqueterie des Chauffetières est l’une des rares briqueteries artisanales conservées en France. Elle se compose de deux bâtiments d’exploitation principaux presque identiques bien que construits à des époques différentes. Ils se composent d’une halle en bois abritant le four, prolongée par un long auvent destiné au façonnage et au séchage des briques avant cuisson. Le bâtiment le plus ancien a été construit dans le courant du XVIIIe s. et le second dans la deuxième moitié du XIXe.

Cette configuration générale donne à l’ensemble un aspect imposant. La couverture en petites tuiles de pays présente la particularité d’être posée à claire-voie, afin d’optimiser la ventilation des bâtiments nécessaire au séchage et à la cuisson des briques. Les techniques gallo-romaines de production sont encore employées aujourd’hui, en particulier concernant la cuisson et l’argile utilisé est toujours extrait sur la propriété.

Le projet

La briqueterie est exploitée par la famille Fontaine depuis 1890. Il faut environ deux mois pour sortir une fournée et la saison de production s’étale de mai à octobre. Sur ses 30 000 briques annuelles, entre 30 et 40% sont réalisées à la main. C’est pourquoi la restauration de ces bâtiments permettra de pérenniser une activité artisanale devenue aujourd’hui rarissime et pourtant indispensable à la sauvegarde du patrimoine architectural.

Les briques fabriquées aux Chauffetières ont de multiples destinations, notamment pour la rénovation de monuments historiques. On les retrouve par exemple dans les remparts gallo-romains du Mans, le château de Carrouges, le château de Versailles, le lavoir du haras du Pin ou encore le Pavillon de chasse de la forêt de Dreux. Le site est ouvert pour les Journées du patrimoine et sur rendez-vous pour des visites guidées.

La mobilisation

Les bâtiments sont en état de péril. En effet, la couverture de l'auvent du bâtiment du XVIIIe s. nécessite d’être refaite entièrement. Compte-tenu du mauvais état de la couverture, la dégradation de certains chevrons et de la charpente de la croupe a été constatée. Aussi, l'état sanitaire du bâtiment du XIXe s. est très préoccupant et il nécessite une réfection complète, y compris le bardage en pignon très altéré.

Partager ce projet
Mise à jour le 13/06/2023
missionBernSvg

La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

Découvrir la Mission Patrimoine

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org