• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Coiffes Angevines de l'association "la Brise d'Anjou"

    L'association la Brise d'Anjou se mobilise pour restaurer des coiffes Angevines du XIXème siècle

    Collecte en cours
    Coiffes Angevines  de l'association "la Brise d'Anjou"

    © © association la Brise d'Anjou

    pinMapSvgANGERS
    1 180
    4 000

    29%

    1 680

    Définition des montants

    Soutenir ce projet
    lockSvgPaiement 100% sécurisé
    Le projet
    Les commentaires
    3
    Soutenir ce projet
    Partager ce projet

    Le projet : restaurer des coiffes d’Anjou

    Soutenez la restauration de coiffes d’Anjou du XIXème siècle appartenant à l’association « la Brise d’Anjou ». Depuis de nombreuses années, cette association s’est donnée pour but de conserver et de rendre vivant le patrimoine matériel et immatériel des arts populaires en Anjou. Ces coiffes portées par les femmes à la fin du XIXème siècle, sont un témoignage inestimable de la vie quotidienne et des coutumes de ce terroir à cette période. Le projet est de restaurer plusieurs coiffes appartenant à l’association. Grâce à vos dons elle pourra acquérir les tissus particuliers nécessaire à la restauration de ces vêtements traditionnels, mais aussi les confier à des artisans restaurateurs de coiffes. Ces artisans d’art perpétuent ce savoir-faire ancien depuis des générations et permettrons à ces coiffes de retrouver leur aspect d’origine.

    L’objet et son histoire : un marqueur régional et culturel des habitants du territoire angevin

    Au XIXème siècle, le costume restait un véritable élément identitaire révélateur du terroir et du statut social et familial. Ainsi les coiffes et les habits en général différaient grandement d’une région à l’autre. Les habitants du territoire angevin, comme la majeure partie de la population française de l’époque, étaient issus du milieu rural. Leurs habitudes vestimentaires étaient adaptées à leur quotidien et le costume « du dimanche » était de rigueur. La confection de ces habits demandait beaucoup d'attention de la part des femmes. Par exemple, la réalisation d’une coiffe nécessitait entre 50 et 100 heures de travail en fonction de leur complexité. Ces coiffes disparaitront au début du XXème siècle par la généralisation du port du chapeau féminins.

    La mobilisation : un groupe folklorique pour faire vivre les traditions de l’Anjou

    Fondée en 1958, cette association est constituée de bénévoles ayant pour but de faire connaître et de maintenir en vie le folklore angevin. Pour cela ses membres s’attachent à préserver les musiques, le patois, la danse ou encore les vêtements traditionnels de cette région. L’association organise régulièrement des spectacles de musiques et de danses traditionnelles pour partager ce patrimoine avec le public.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 07/05/2022

    Faites un don à ce projet de restauration !

    La Fondation agit au plus près du terrain au travers de 21 délégations régionales et 100 délégations départementales. Pour soutenir les actions de nos 800 bénévoles et 87 salariés, soutenez ce projet.

    Mon don

    • 10
    • 100
    • 250
    • 500
    info iconCoût réel après réduction d'impôt : 85.00 €
    (66% de l'impot sur le revenu)
    Soutenir ce projet

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact