FORT DE COMBOIRE A CLAIX

Le fort de Comboire est l’un des six forts chargés d’assurer la protection de Grenoble.

C’est un fort de type «  Séré de Rivières », construit à la fin du XIXème siècle. En déshérence depuis trop longtemps, rien ne lui a été épargné. Bénéficiant d’une situation remarquable aux abords de la ville et d’une qualité de construction peu ordinaire, nous allons lui donner une seconde vie. Vous avez l’opportunité de participer à cette renaissance.

 L’histoire du lieu

À l’issue de la guerre de 1870 et devant les progrès de l’artillerie le gouvernement fait le constat de  l’obsolescence de notre système fortifié et entreprend d’appliquer le système de défense préconisé par le général Séré de Rivières. Notre frontière à l’Est est bouleversée par la perte de l’Alsace et la Lorraine, ce sera l’occasion de revoir la totalité de notre système de défense.

D’autant qu’en 1870 l’Italie s’oppose à la France au sujet de l’occupation de la Tunisie, entre autres. En 1882, l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie forment la Triple-Alliance dont le but est d'isoler la France. Celle-ci s'allie alors à la Russie et au Royaume-Uni pour former la Triple-Entente. La course aux armements commence.

Grenoble n’est pas sur la frontière, mais c’est le cœur de l’armée des Alpes. Il faut absolument protéger de nombreuses casernes et des arsenaux en cas d’invasion. Le nouveau projet de fortification de Grenoble sera présenté par le colonel Cosseron de Villenoisy qui le soumet au comité de fortifications. Les travaux démarreront en 1874. Six forts seront construits en périphérie de la ville. Le fort de Comboire, adossé au piémont du Vercors, a une position exceptionnelle aux portes de Grenoble.

Petite anecdote : Dernier construit, il fut terminé en 1884. Auparavant, le colonel Cosseron de Villenoisy avait été promu général et remplaça, au ministère de la guerre, le général Séré de Rivières, le 10 janvier 1880. Le fort de Comboire fut son dernier projet auquel il porta toute son attention avec l’intention évidente de laisser un témoignage de son action. Le général Cosseron de Villenoisy était attaché à notre région, sa famille posséda, de 1863 à 1945, une propriété à la Buisseratte, en fait, à 10 kilomètres du fort.

Présentation de l'Association "Les Amis du Fort de Comboire"

Une association regroupant une majorité de personnes qui souffraient de voir ce fort se détériorer inexorablement. Des six forts de Grenoble, c’est le second que l’on peut visiter. Il n’y en aura pas d’autre.

Après le nettoyage, les membres de l'association ont découvert, avec surprise, malgré les dégradations, que ce fort avait été construit avec un soin très particulier et ils ont cherché pourquoi. Ils portent aujourd'hui ce projet pour voir le Fort restauré.

Médias

Nature des travaux

Pourquoi ces travaux ?

Le fort a été vendu à la commune en 1984. La mairie nous a confié le fort en 2013, nous sommes engagés dans la rénovation de cette immense bâtisse (4300 m2 couverts) pour lui donner une seconde vie et en faire un lieu vivant. Nous conduisons, depuis quatre ans, parallèlement la rénovation et l’animation du lieu.

Si avec nos adhérents, nous pouvons faire beaucoup pour le fort, entretien des espaces verts, aménagement des locaux, peintures, électricité, des travaux nécessitant de gros moyens sont hors de notre portée, comme l’étanchéité des locaux qui sont tous enterrés. Également, la fabrication et la mise en place des portes et fenêtres sur une partie de la façade qui vont nous permettre d’envisager d’autres aménagements. C’est pour cette opération que nous avons besoin de votre aide. 

Vocation du site

Les impacts du projet

Aujourd’hui, nous faisons visiter le fort, il est nettoyé et sécurisé, mais c’est une coquille vide. La possibilité de disposer de nouveaux locaux, hors d’eau et hors d’air, nous permettrait d’avoir une surface d’accueil  plus grande et d’envisager l’ouverture d’un musée du fort.

Le fort est situé sur le « Rocher » de Comboire qui va être classé en ENS (espace naturel sensible). Cet espace naturel a une superficie de 144 ha. Le fort, placé en son milieu, couvre 6.7 ha. Il est le point d’attraction principal et son aménagement ne peut que concourir à une meilleure attractivité du site. C’est un espace que nous mettons principalement à la disposition des associations et de l’armée, toujours en recherche de lieux pour développer leurs activités.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine