• Gers

Historique

Classé monument historique depuis 1990, l’Hôtel de Polignac est une magnifique construction édifiée entre 1773 et 1777. Du fait de son importance passée, la ville de Condom renferme de nombreux hôtels particuliers qui présentent dans l’espace de cette cité toute l’évolution de ce type d’habitat urbain.

Son commanditaire l’abbé Dorlan de Polignac doit demander l’autorisation à la municipalité de l’époque, de bâtir l’Hôtel de Polignac sur d’anciennes ruines. Le maître d’œuvre a réalisé un ouvrage qui marque fortement le paysage urbain et dont l’échelle s’intègre complètement à la ville et à sa situation géographique.
En effet, cet édifice a été construit à cheval sur l’enceinte médiévale de Condom, ce qui explique la différence de niveau entre la cour d’honneur et le jardin situé 12 mètres plus bas.

Des détails architecturaux d’une grande beauté

L’Hôtel de Polignac comporte des détails architecturaux qui manifestent l’émergence du style néo-classique. L’hôtel est bâti sur un plan « entre cour et jardin », l’entrée se fait côté rue, par une cour fermée d’un portique dorique et de grilles en fer forgé.

La façade sur la cour est très élégante, avec ses grandes baies cintrées du rez-de-chaussée, l’avant-corps central nettement marqué par des colonnes ioniques cannelées soutient un balcon à fer forgé puis un grand fronton triangulaire. Côté sud, la cour de récréation bétonnée a remplacé le grand jardin intérieur suspendu au-dessus de la ligne des remparts.

La façade ouest comporte deux niveaux très symétriques avec un étage percé de grandes baies rectangulaires et un rez-de-chaussée aux grandes portes fenêtres cintrées ouvrant sur une coursive limitée par un garde-corps à balustres.

Utilisant un beau calcaire blond taillé en grand appareil pour les chainages d’angles, les pilastres, les colonnes ou les corniches, la construction est particulièrement soignée et témoigne du désir de son propriétaire d’éblouir la ville et ses visiteurs. On remarque aux angles des toits, de forts piliers, aux allures de lions, prévus pour accueillir des balustrades. Ces balustrades ne seront jamais terminées. L’Hôtel de Polignac est achevé peu de temps avant la Révolution.

La confiscation des biens du Clergé prive l’abbé Dorlan de Polignac de ses énormes revenus. Il garde l’hôtel jusqu’à sa mort. En pleine tourmente révolutionnaire, ses héritiers sont obligés de le céder à deux marchands condomois enrichis. Certains fournisseurs n’ayant pas été payés le poursuivent. Retiré chez ses sœurs rue du Pradau à Condom, il meurt en mai 1792 ayant perdu le bel hôtel qui marquait sa réussite sociale.

Un intérieur soigné

A l’intérieur, l’Hôtel de polignac est meublé et décoré de tapisseries d’Aubusson, des gypseries ornent les murs des salles de l’Hôtel, le grand escalier et la rampe sont intacts et quelques cheminées sont ornées de stucs.

Le constructeur Jean-Marie Dorlan de Polignac

Il est né à Pouy-Petit le 30 septembre 1731 et mort à Condom rue du Pradau à Condom le 17 mai 1792. Issu d’une famille de petite noblesse peu fortunée, il est le fils de noble Joseph Dorlan de Pouy-Petit et de Louise de Pouymirol. En 1768, Louis de Montmorency-Laval, prince-évêque de Metz, choisit l’abbé de Dorlan de Polignac comme vicaire général de Metz. Quelques années avant en 1765, l’abbé Dorlan de Polignac est nommé prieur du prieuré clunisien de Layrac.

Vocation du site

L’Hôtel est acheté par le Condomois, Bernard Laterrade et sa famille le conserve jusqu’au XIXe siècle. L’Hôtel de Polignac fût cédé à la municipalité, pour y loger une école de garçons le 10 août 1882. Aujourd’hui, l’école Jules Ferry est une école élémentaire publique.

L’Hôtel de Polignac classé aux Monuments Historiques depuis 1990

L’Hôtel est classé aux Monuments Historiques par arrêté du 25 octobre 1990, y compris la clôture sur rue avec le portail et sa grille en fer forgé, et à l'intérieur, le décor de gypseries de la pièce du rez-de-chaussée, à l'angle Sud-Ouest (cad. AI 44).

Médias

Nature des travaux

Descriptif des travaux

Suite à l'étude préalable à la restauration de la façade ouest de l'Hôtel de Polignac, réalisée par Stéphane Thouin, Architecte en Chef des Monuments Historiques, le constat est le suivant :
L’hôtel de Polignac est une magnifique construction de la fin du XVIII ème siècle. Propriété de la ville de Condom, il est aujourd’hui occupé par une école primaire d’enseignement public.

La municipalité a réalisé sur ce bâtiment plusieurs campagnes de travaux portant essentiellement sur la restauration des élévations et des menuiseries extérieures. Aujourd’hui, les façades Nord, Sud ainsi que la façade Est sur la cour d’honneur sont restaurées en totalité.

L’urgence sanitaire se porte maintenant sur la restauration de l’élévation Ouest, la plus dégradée à cause des vents dominants. Construite dans un calcaire marneux caractéristique de la région, la maçonnerie présente de sérieuses altérations propres à ce matériau de consistance très irrégulière. De plus, l’étanchéité de la coursive qui coiffe le soubassement n’est plus assurée ce qui provoque des infiltrations dans les salles voûtées du niveau bas.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine

  • HÔTEL DE POLIGNAC À CONDOM

    Fondation du patrimoine