La locomotive de type Mikado 141 R 1126 ainsi que son fourgon chaudière FC 958, propriété de la SNCF et classés monuments historiques sont mis à la disposition de l’Association ACPR 1126 par convention.

Le matériel traction de la SNCF avait été décimé pendant la seconde guerre mondiale. Ainsi, à l’automne 1944, sur un effectif de 17 250 locomotives, à peine 6 000 roulaient. L’industrie française ravagée elle-même par le conflit était incapable de construire ces locomotives en un temps très court.

Les ingénieurs français se tournèrent alors vers les Etats-Unis dont l’industrie tournait au maximum. Afin de définir les besoins et le type de locomotive polyvalente souhaitée, le choix se tourna vers le type « Mikado » existant sur un réseau aux USA. Moyennant des modifications spécifiques au réseau SNCF, une commande de 1340 locomotives fut signée. Cinq constructeurs furent choisis pour les réaliser.

Six mois après les premières études, la première locomotive sortait de chez Lima, la 141 R 1 le 30 juillet 1945. A partir de cette date 100 locomotives et tenders sortiront chaque mois. Les 700 premières au charbon, les suivantes au fuel lourd.

La 141 R 1126 fait partie de ce deuxième lot, chauffée au fuel. Elle a été livrée le 18 mars 1947 au dépôt de Nîmes. Sa carrière se poursuivra à Nice, Avignon et Narbonne. Elle sera garée définitivement en 1975. En 1980, elle a été confiée à une association à Narbonne qui l’a exposée sur le parking d’un marchand de meubles la transformant ainsi en monument en souvenir du passé. Cette association, les amis de la 141 R 1126, la maintiendra en état de présentation extérieure jusqu’en 1989, date à laquelle l’association ACPR 1126 l’acheminera à Toulouse afin de la remettre en état.
Après son retimbrage le 15 mars 1991 et un premier allumage, elle effectue avec succès sa première marche entre Toulouse et Montauban le 2 juin suivant et le 5 juillet 1991 à destination de Bordeaux son premier long voyage hors de la région Midi-Pyrénées.

Chaque année et jusqu’à nos jours cette locomotive parcourra le Sud de la France en tous sens ; Brive, Cahors, Albi, Tarbes, Castres, Bordeaux, Arcachon, Narbonne, Marseille, Vintimille, la région Parisienne dans le cadre de la grande réunion des locomotives au dépôt de Longueville en 2011.

Pour la joie des plus petits, quatre trains du Père Noël ont lieu chaque année au mois de décembre. La locomotive fut aussi présente dans de nombreux films comme « Jean Jaurès » en gare de Carmaux avec Philippe Torreton, « La fille du puisatier » en gare de Brignoles et « Fanny » en gare de Marseille - St Charles avec Daniel Auteuil.

Médias

Nature des travaux

De nos jours, cette locomotive nécessite d’importants travaux de restauration. Grâce à cette souscription, vous pouvez soutenir cette opération de conservation et de mise en valeur de ce précieux patrimoine.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine

  • LOCOMOTIVE 141 R 1126

    Fondation du Patrimoine