S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet
imageEspace donateur
imageEspace projet

Menu

Maison Forte dite « Château » de Buxières à Froncles

Sauvons ensemble la maison forte de Buxières !

Maison Forte dite « Château » de Buxières à Froncles
missionBernSvg

© vue globale

pinMapSvgFRONCLES
176 000
176 000
missionbern.fr
Partager ce projet

Le projet : une restauration globale en conservant le bâti ancien

Votre soutien est indispensable pour la sauvegarde de la Maison Forte de Froncles. Les façades extérieures sont en mauvais état, les menuiseries absentes et de nombreux encadrements en meneaux cassés ou abîmés. Un pan de façade subit des infiltrations d’eau et le mauvais état global de la structure induit des risques structurels potentiels. Si la toiture a été remaniée, elle laisse s’infiltrer l’eau à de nombreux endroits. A l’intérieur une voûte s’affaisse et les restes d’une fresque représentant des scènes de chasse nécessite une restauration urgente.

Le projet soutenu par la Mission Bern est de réhabiliter à l’identique l’extérieur et en conservant au maximum le bâti ancien pour l’intérieur, en utilisant les techniques et matériaux traditionnels :

  • Tranche 1 : rénovation du clos et du couvert ;
  • Tranche 2 : aménagement en ERP ;
  • Tranche 3 : aménagement d’ateliers et résidences d’artistes.
  • Avril 2017

    Création de l’association Culture et Patrimoine du Château de Buxières

  • 27 juillet 2020

    Sélection par la Mission Bern comme site de maillage en Haute-Marne

Le lieu et son histoire : un lieu à l'histoire troublée, entre période faste et arrêté de péril

Froncles s’est développée autour de sa forge à partir du XVIIIe siècle. Le château de Buxières, village associé, ancien fief de la seigneurie de Vignory vers le XIe siècle, est plus ancien, datant du XVe ou XVIe siècle. Il est considéré comme le château des seigneurs locaux et témoigne de l’époque où Buxières était plus développée que Froncles. Il a semble-t-il été inoccupé durant une longue période et est décrit au XVIe siècle comme très délabré. Durant la Révolution, il est même fait état d’une destruction partielle du site : d’après les Archives départementales, le château est incendié. En 1779, il est cédé par le Comte de Pimodan à Henry Chaudron, seigneur de Buxières, Froncles et Provenchères, dont la famille est une des premières à exploiter la forge. A la fin du XVIIIe s. et durant une partie du XXe s., une ancienne dépendance servira d’école. Les années suivantes, le site est principalement exploité par la famille dans le cadre de ses activités agricoles. Frappé au début du XXIe s. par un arrêté de mise en péril, il a nécessité des travaux d’urgence au niveau de la toiture, le sauvant d’une destruction inévitable.

La mobilisation : une association active depuis 2017

L’association Culture et Patrimoine du Château de Buxières fait revivre le site depuis 2017 en y organisant diverses manifestations qui s’y maintiendront : marché de producteurs locaux, apéros concerts et autres événements. Un projet culturel d’envergure, le S.P.A.L.. (Site Patrimonial & Artistique Global), doit s’y installer : salle d’exposition de 120 m² (mise en valeur du patrimoine et de l’histoire locale, création contemporaine, workshops et ateliers), espace rencontre de 70 m² avec bar et accueil d’œuvres, et, à moyen terme, création d’un atelier de création et d’un meublé pour résidences d’artistes.

Partager ce projet
Mise à jour le 07/03/2024
missionBernSvg

La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

Découvrir la Mission Patrimoine

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org