Après le succès de l'appel aux dons lancé en 2015 en faveur de la restauration du Fort Freinet générant ainsi plus de 40 000 € de dons de particuliers et d'entreprises, la commune a souhaité renouveller l'expérience. Elle nous a donc à nouveau témoigner sa confiance pour lancer ce second appel à la générosité populaire en faveur cette fois-ci de la restauration du moulin de l'Adrech.

Ce dernier se situe à une altitude d’environ 400 mètres, sur la crête d’une colline que traversait autrefois un ancien chemin de transhumance.

 Sa position offre un magnifique panorama jusqu’à la mer.

La première mention du moulin remonte à 1776 dans un bail établi entre son propriétaire et un certain Honoré Berenguier. On retrouve ensuite sa trace dans divers documents au fil des décennies jusqu’à ce qu’il soit porté en diminution au cadastre en 1859.

La tour du moulin est bâtie en pierre locale sur un affleurement rocheux. Elle est conservée sur une hauteur d’environ 6 mètres (elle mesurait un peu moins de 7 mètres à l’origine). Le mur circulaire a une épaisseur de 1,20 mètres.

On y pénètre par une porte ébrasée de 0,85 mètres de large à l’extérieur et 1,40 mètres à l’intérieur.

Au 1er étage, seuls 2 fenestrons aux ouvertures ébrasées sont encore visibles, un au nord, un au sud. Au rez-de-chaussée, au-dessus des débris d’effondrement, subsistent les deux parties de la meule tournante, taillée dans de la pierre de Marseille.

Médias

Nature des travaux

Aujourd’hui, le moulin est soumis aux intempéries. L’absence de toiture et la proximité des arbres, ainsi que le lierre, sont des facteurs aggravants. Une restauration complète de l'édifice et de ses abords est donc nécessaire pour une remise en fonctionnement.

Vocation du site

 Le projet ne se limite pas à la préservation du patrimoine, il a pour ambition de développer une activité professionnelle à travers l’installation d’un meunier à temps plein qui produira de la farine à l’année (farines de blés, pois-chiches, lentilles), faisant appel à la technologie moderne pour le rendre opérationnel. Il est prévu, par exemple, d’assister la mouture par un moteur électrique en cas d’absence de vent, sachant que ce même moteur permettra de produire de l’électricité par vent plus fort, à l’instar d’une éolienne.

 Le type de production envisagé au moulin donne au projet une valeur ajoutée qualitative et lui confère une crédibilité et une authenticité accrues à l’échelle du territoire et pour les publics potentiels. Il s’agira de privilégier la vente directe ou en circuit court et de proposer des farines labellisées biologiques sur meules de pierre. 

 

Partenaires

  • Région Provence-Alpes-Côte d'Azur




  • Club des Mécènes du patrimoine du Var




  • Ce projet a été retenu dans le cadre de l'appel à projets Patrimoine rural non protégé lancé par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur en partenariat avec la Fondation du patrimoine




faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • MOULIN DE L'ADRECH - LA GARDE FREINET

    LB Commune de la Garde-Freinet

  • MOULIN DE L'ADRECH - LA GARDE FREINET

    Sol du moulin avec l'ancienne meule au premier plan / LB Commune de la Garde-Freinet

  • MOULIN DE L'ADRECH - LA GARDE FREINET

    Arrière du moulin / LB Commune de la Garde-Freinet