PEINTURES MURALES DE L'EGLISE DE REVIGNY

L’église de Revigny est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1991. En 2013, des infiltrations d’eau ont décollé une plaque de plâtre révélant un fragment de peintures.
Des travaux de dégagement ont été engagés, et ont permis de mettre au jour ces peintures, présentes sur les trois murs du chœur de l’église.
Sur les faces latérales nord et sud, il s’agit de dix-sept scènes évoquant la Passion, mais dans une trame narrative très proche des Évangiles, et donc différente de la Via Dolorosa canonique et de ses quatorze tableaux des chemins de croix actuels.
Sur le mur est, il s’agit de saints personnages dont une figuration très rare de saint Côme et saint Damien où le premier tient dans ses mains une verrerie médicale « matula » typique du xve siècle.
Les visiteurs sont surpris par l’importance des superficies peintes, mais aussi par les couleurs très vives des pigments, et plus encore par les détails tels que les expressions des visages sur certaines scènes de la Passion.
L’ensemble, qui daterait du xve siècle, est tout à fait exceptionnel, unique en Franche-Comté et probablement en France.

Médias

Nature des travaux

Trois tranches de travaux s’imposent chronologiquement :
- l’analyse structurelle et la consolidation de l’édifice (en rapport avec les fissures sur la voûte et les murs) ;
- l’éclairage des peintures, en même temps que la dépose des câbles qui traversent les peintures ;
- enfin, la restauration des peintures murales.
Les subventions attendues de l’État, de la Région et du Département sont, pour chacun d’entre eux, de 20 à 25 % du coût total des travaux (estimé à 200 000 €).
Le reste – soit 50 000 à 80 000 € – serait à la charge de Revigny, une commune de 280 habitants !

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

vous aimerez aussi

devenez acteur
de la fondation du patrimoine