• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Poste directeur de tir de la Cité d’Alet à Saint-Malo

    Participez à la sauvegarde du poste directeur de tir de la Cité d'Alet à Saint-Malo !

    Fort
    Projets emblématiques Loto du patrimoine 2021
    Soutenus par Mission Bern
    Collecte terminée
    Poste directeur de tir de la Cité d’Alet à Saint-Malo
    missionBernSvg
    pinMapSvgSaint-Malo
    260 000
    0
    162 380

    Détails des montants

    Collecte terminée
    Le projet
    Merci à tous nos donateurs qui ont soutenu ce projet.L’appel aux dons est maintenant terminé.
    Partager ce projet

    Le projet : la sauvegarde et la valorisation du patrimoine de Saint-Malo

    La restauration du poste directeur de tir, pièce maîtresse de la défense de ces fortifications, s’inscrit dans une démarche de valorisation du patrimoine engagée depuis 1994, année de l’ouverture au public du Mémorial 39-45. Implanté dans le bloc de la défense anti-aérienne, ce mémorial explique, à travers une exposition permanente et des visites commentées, le destin de la région malouine durant la seconde Guerre mondiale. Depuis 2018, une nouvelle visite en extérieur présente l’histoire militaire du fort du XVIIIe siècle jusqu’à l’Occupation. L’objectif est de pouvoir la terminer par la découverte du poste directeur de tir.

    Cité corsaire sertie de remparts, Saint-Malo conjugue les atouts du bord de mer à la richesse de son patrimoine exceptionnel. Labellisée Ville Historique de Bretagne, elle a intégré le programme Action Cœur de Ville avec l’objectif de redynamiser son centre toute l’année et de candidater au label national Ville d’Art et d’Histoire.

    Le lieu et son histoire : le plus grand bunker de la Cité d'Alet

    Dominant l’estuaire de la Rance, la presqu’île de la Cité d’Alet a été l’emplacement choisi par les premiers habitants de Saint-Malo avant de transférer, au Vème siècle, le siège épiscopal dans la ville intra-muros que l’on connait aujourd’hui.

    Ce site a été exposé de façon constante aux attaques, ce qui lui a valu dès l’Antiquité la construction de premières fortifications par les Romains. A la fin du XVIIe siècle, Vauban équipe la Cité de plusieurs batteries destinées à protéger l’entrée de la Rance, le port et la ville. Le caractère hautement stratégique du site n’a pas échappé aux Allemands durant l’Occupation.

    A l’automne 1942, ils fortifient la Cité et engagent ce qui fut alors le chantier le plus important du Mur de l’Atlantique. En 18 mois, un vaste complexe défensif est construit, composé de 32 bunkers ceinturant le fort et raccordés entre eux par un souterrain d’une longueur de 1 350 m. Situé au nord de la Cité, à flanc de falaise, le "poste directeur de tir" avait une vue à 180° sur l'embouchure de Saint-Malo et de la Rance grâce à son ouverture panoramique sur la mer. Equipés de dispositifs de vision et de télémètres, les Allemands collectaient les informations concernant les cibles en mer et transmettaient les ordres de tirs par téléphone aux différents canons qui protégeaient la baie.

    La mobilisation : restaurer le poste de tir abîmé par l'eau et l'air marin

    L'objectif de cette opération est de conserver et de mettre en scène le bunker afin de le reconstituer dans son esprit 1944, à partir des collections du Mémorial.

    Ce milieu humide ainsi que l’exposition au vent et à l’air marin participent à la forte corrosion des éléments en acier. D’importants travaux de ferronnerie et de maçonnerie sont donc à entreprendre pour consolider le dôme de la salle d'observation ainsi que les structures intérieures (sols, plafonds, portes, réseaux). Le second œuvre est par ailleurs majoritairement dégradé, bien que la lecture de la distribution des espaces puisse toujours se faire.

    Pour rendre le site accessible au public, des aménagements intérieurs et paysagers demandent également une sécurisation particulière. En effet, la cuvette en pied de bunker est source de stagnation d’eau, amplifiant les désordres liés à l’humidité et accentuant les risques d’éboulement.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 17/09/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous