• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    BARQUETTE BOUVOT-CARON

    Remarquable restauration de la barquette Bouvot Caron, fleuron du patrimoine automobile français

    Collecte terminée
    BARQUETTE BOUVOT-CARON

    © Arthur Chambre

    pinMapSvgISSY LES MOULINEAUX - Hauts-de-Seine
    25 000
    Partager ce projet

    Le projet

    Cette barquette, ou prototype de voiture de sport ouverte, est un modèle unique dessiné par Paul Bouvot dans les années 1950, le jeune designer n’a que 27 ans lorsqu’il signe les croquis de cette barquette artisanale.

    Après diagnostic, il est nécessaire de faire une restauration complète de la carrosserie, des travaux sur une partie du moteur sont aussi essentiels.

    • 2022

      Première phase de restauration, pour rendre le véhicule roulant : remise en route, réfection des freins et des pneus, et début du travail de sellerie

    • Premier semestre 2023

      Restauration complète de la carrosserie, démontage et nouvelle peinture, travaux sur le moteur et création d’un tonneau cover (protection de l’habitacle)

    • Printemps 2023

      Parade des 100 ans des 24 Heures du Mans et expositions en salons

    La barquette et son histoire

    En 1950, Paul Bouvot, sort à peine du camp de Dachau où il a été emprisonné pour faits de résistance, il s’illustre par son génie lorsqu’il signe ces plans qui brillent par le minimalisme des lignes. Grâce a son ami Pierre Caron, qui le finance, il lance son projet de réalisation artisanal, une Simca-Fiat 8 lui servira de base technique pour le moteur, une voiture courante, qu’il fait modifier, on souligne notamment la performance de la boite de vitesse, assez rare pour l’époque. Il confectionne l’entièreté de la carrosserie à la main, et façonne l’acier artisanalement. Son but est de courir les 24 Heures du Mans, ce qu’il ne fit finalement jamais. Elle reste depuis un modèle unique, composée d’éléments de plusieurs marques différentes, les phares d’une Peugeot 203, des feux de Renault Juvaquatre, ou encore des roues de Rudge. Le design de la voiture préfigure les lignes de la mythique Lancia D24 qu’il ne sortira qu’en 1953 en tant que responsable du style auto chez Peugeot. Le collectionneur Michel Métais, la rachète et la restaure en partie avec l’aide du fils de Paul Bouvot Marc, dans les années 2000, elle est finalement rachetée par Marc Bouvot lui-même en 2008 pour en faire son véhicule personnel. Elle est depuis 2020 la propriété de François Allain, ami de la famille, journaliste et spécialiste de la marque Peugeot. La voiture nécessite désormais une restauration extérieure, la carrosserie est dans un mauvais état de conservation, elle est notamment incomplète et le moteur reste endommagé.

    La mobilisation

    Le souhait est aujourd’hui de faire participer la voiture à la parade des 100 ans des 24 Heures du Mans en juin 2023, elle sera ensuite mise en exposition dans différents salons d’automobiles de collection en France.

    Les partenaires

    Eglise Notre Dame de Belleville
    MOTUL
    Partager ce projet
    Mise à jour le 03/02/2023

    Vous aimerez aussi

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact