Lors du déclin des verreries et plus spécialement après la fermeture de celle de Futeau, les gentilshommes verriers quittèrent le village justement construit autour de la verrerie. Mais la majorité de la population qui resta sur place n’avait pas les moyens d’édifier une église. Aussi, la Révolution ayant fait de Futeau une commune, une des premières revendications des habitants fut la construction d’une église. En attendant, une chapelle fut aménagée dans une grange. Malgré la nomination de plusieurs curés au début du XIXème siècle, aucun ne résida sur place jusqu’à l’arrivée de l’abbé Aubry en 1788. Partageant le désir des paroissiens, il entreprit une campagne pour recueillir des dons, non seulement dans toute la région mais aussi dans les grandes villes. Malgré le chômage de la plus grande partie du millier d’habitants (les verreries voisines étaient éteintes), les femmes de Futeau contribuèrent au projet en versant une partie du revenu de leur récolte de fraises des bois. Ces efforts permirent de commencer les travaux en 1860, après la construction de l’école et du presbytère.
La plus grande partie de la pierre utilisée fut la “gaize” des collines d’Argonne avec vraisemblablement quelques éléments d’une ancienne église romane pour amé-nager le choeur. Mais l’église installée sur un terrain argileux instable vieillit mal. La voûte, écroulée en 1928, a dû être remplacée par un plafond. Des contreforts doivent étayer les murs maintenus par des tirants. La flèche du clocher a dû être supprimée, faute de moyens, après un coup de foudre. Les compagnons de St Rouin et l’abbé Hennequin, après avoir restauré l’ermitage voisin, entreprennent en 1961 la restauration de l’intérieur : décapage manuel (au marteau à briques, au burin plat et massette, ou rustique), enduits, peinture, sauvetage des statues, remplacement des vitraux, restauration des autels. Mais la pauvreté de la commune, qui a perdu près des 9/10ème de sa population et possède l’un des plus petits territoires de toute l’Argonne, a retardé des réparations minimes mais urgentes menant à des dégâts importants.
L'Association des Amis de l’Église de Futeau” s’est constituée pour aider la commune a faire face à ces problèmes.

Médias

Nature des travaux

Poursuite des travaux de l'église de Futeau (restauration du pignon est entre la nef et la sacristie et restauration du contrefort nord du clocher). Le montant des travaux éligibles retenus dans le cadre de la souscription est de 33 367.15 € HT.

Vocation du site

Lieu de culte. Des concerts pourraient également y être organisés.

faire un don
et calculer vos avantages fiscaux

Vous bénéficiez d'une défiscalisation de: - €

devenez acteur
de la fondation du patrimoine

  • EGLISE DE FUTEAU

    mairie

  • EGLISE DE FUTEAU

    Mairie