• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • Mon espace donateur
  • Grande halle du Studio Pathé-Albatros à Montreuil

    La Grande halle du studio Pathé-Albatros a besoin d'une restauration urgente afin de poursuivre ses activités

    Patrimoine culturel
    Projets de maillage Loto du patrimoine 2021
    Soutenus par Mission Bern
    Collecte terminée
    studio
    missionBernSvg
    pinMapSvgMontreuil
    missionbern.fr
    Le projet
    Partager ce projet

    Le projet : rénover urgemment la grande halle du studio Pathé-Albatros à Montreuil

    Ce « hangar de verre » ressemblant à une serre n'a pas subi de grandes modifications depuis sa création en 1904. Dernier survivant des « théâtres de prises de vue » des premiers temps du cinématographe, c’est un véritable témoin et vestige de l’histoire du cinéma qu’il faut préserver. La grande halle Pathé-Albatros et tout le site sont pourtant en péril, pour plusieurs raisons :  la structure endommagée par un incendie, Vitrage de la verrière en très mauvais état avec des vitres cassant régulièrement, Fuites importantes par grosses pluies depuis les toitures, provoquant des inondations des salles de répétition.

    • Juin 2022Début des travaux
    • 2024Fin des travaux

    Le lieu et son histoire : d'une ancienne écurie à un studio de cinéma

    En 1904, Charles Pathé a déjà bien affirmé son influence dans l’industrie du cinéma, notamment grâce à sa réussite dans l’industrialisation d’appareils de prise de vues et pellicules. Le cinéaste Ferdinand Zecca lui conseille de fonder un nouveau studio à Montreuil, pour concurrencer la Star Film de Georges Méliès. Pathé trouve alors une ancienne écurie dont les boxes à chevaux seront transformés en loges et construit une grande verrière pour profiter de la lumière naturelle pendant les tournages. En 1917, la Révolution Russe pousse nombre d’artistes à quitter leur pays natal. Le producteur Joseph Ermolieff, responsable de l’antenne Pathé moscovite, déménage en France avec son équipe. Des comédiens prestigieux comme Yvan Mosjoukine et Nathalie Lissenko s’installent dans le studio de Montreuil, loué par Pathé Frères. Ils créent la maison de production Ermolieff-Cinéma, qui devient la Société des Films Albatros en 1922. Ces derniers ne survivent pas au passage à l’ère du cinéma parlant et ferment leurs portes à l’aube des années 1930. Le site a alors été reconverti en usine de métallurgie, puis laissé à l’abandon.

    La mobilisation : favoriser la création d'un pôle culturel en rénovant ce lieu

    Le projet de restauration de la grande halle s’inscrit dans le projet global de la création d'un pôle culturel. L’idée était de redonner à ce lieu « sa flamme créatrice artistique originelle » et d’instaurer plusieurs espaces dédiés aux artistes : espaces de répétition, de diffusion (théâtre), de convivialité et logements pour accueillir des artistes en résidence. La grande halle sera un des espaces de convivialité où les artistes pourront se retrouver. Le projet animera le bas-Montreuil où de nombreuses compagnies et associations se sont installées récemment. C’est une véritable ruche créative qui favorise des pratiques artistiques pluridisciplinaires au sein d’un territoire multiculturel. Ce projet aura donc des répercussions culturelles et sociales. 

    Partager ce projet
    Mise à jour le 01/09/2021
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

      Voir tous les projets

      Où nous trouver ?

      Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

      La Fondation près de chez vous