S'informergotoResearchProjectSoutenir un projet

Menu

LA LAMBERT TYPE CS CABRIOLET DU MUSÉE NATIONAL DE LA VOITURE DE COMPIÈGNE

La restauration d'un véhicule reconnu d'intérêt patrimonial majeur, vainqueur du Bol d'Or 1953

Voiture
LA LAMBERT TYPE CS CABRIOLET DU MUSÉE NATIONAL DE LA VOITURE DE COMPIÈGNE

© HH Carrosserie

pinMapSvgCOMPIEGNE - Oise
2 140
20 000

10%

54 140

Définition des montants

Faire un don
lockSvgPaiement 100% sécurisé
Partager ce projet

Le projet : remettre en fonctionnement un véhicule historique

La Lambert est dans un mauvais état de conservation, notamment au niveau de la sellerie et des organes métalliques, et de la carrosserie déformée. Elle a également été repeinte en rouge, sa couleur d'origine étant bleue et encore visible en plusieurs endroits.

L'objectif de la restauration est de remettre le véhicule dans son état d'origine Bol d’Or 1953 et de remettre le moteur en fonctionnement. Les travaux concerneront le démontage complet de la voiture, le nettoyage par cryogénie ainsi que le décapage des parties oxydées. La carrosserie, le ferrage, les trains roulants, la direction et les accessoires d’éclairages seront également restaurés. Elle sera enfin repeinte dans sa couleur bleue d’origine. Pour mener à bien cette restauration, le Musée national de la voiture de Compiègne possède différentes pièces pour ce véhicule ainsi que le fonds d’archives de Germain Lambert comprenant de nombreux documents et dessins, notamment pour les parties mécaniques. La restauration se déroulera sur trois années, de 2024 à 2026, et sera confiée à Carrosserie H.H Services de Strasbourg, et à l’atelier tapisserie du château de Compiègne pour la partie sellerie.

  • Octobre 2023

    Lauréat du Prix Motul 2023 et soutien du Club des mécènes de Picardie

  • Novembre 2023

    Ouverture de la collecte de dons

  • 2024

    Début des travaux

  • 2026

    Fin prévisionnelle du chantier

Le lieu et son histoire : Germain Lambert un constructeur automobile d’exception

Germain Lambert est l’archétype des petits constructeurs français qui s’illustrèrent des origines de l’automobile jusqu’au lendemain de la deuxième Guerre mondiale dans la réalisation de véhicules très divers. Il exerça tous les métiers de l’automobile, de garagiste à concessionnaire, de pilote à mécanicien. Mais il fut avant tout un étonnant inventeur peut-être trop en avance sur son temps, car le succès commercial de ses innovations ne fut pas au rendez-vous, malgré quelques brillantes victoires glanées en compétition, dont notre véhicule est exemplaire. On estime la production totale de Lambert à une soixantaine de voitures.

La Lambert type CS, cabriolet sport, 1951 est un véhicule produit en petite série, dont le châssis multitubulaire est en acier soudé, les essieux rigides, le moteur Ruby à compresseur, le carter en aluminium bouchonné, la carrosserie est en acier, réalisée par les frères Schmitt de Colmar. Deux autres modèles étaient disponibles dans le catalogue Lambert : une version Grand Sport Populaire au châssis identique mais avec une carrosserie moins élaborée et le type Course avec moteur Ruby équipé de deux carburateurs et de roues Rudge capable d’atteindre la vitesse de 140 km/h.

Ce cabriolet a été vendu en 1951 à un médecin de Colmar qui en resta le propriétaire pendant plus de vingt ans. Germain Lambert l’emprunta pour courir le Bol d’or de 1953 sous le numéro 20. Il est vainqueur de la catégorie 1100 Sport. Il a été racheté en 1971 par Guy Lambert qui en a débuté la restauration. D’après les connaissances actuelles, seuls deux cabriolets CS sport furent équipés du moteur Ruby spécial à compresseur, l’exemplaire du Musée national de la voiture étant le premier. Équipé d’un moteur Ruby de 36 chevaux, le cabriolet sport luxe décapotable pouvait atteindre la vitesse de 125 km/h à 3600 tours/mn.

La mobilisation : un véhicule reconnu "d'intérêt patrimonial majeur"

Le Château de Compiègne est l'un des sites touristiques majeurs des Hauts-de-France et le Musée national de la voiture est, depuis sa création, l'un des facteurs majeurs de son attractivité. La Lambert a été reconnue « d’intérêt patrimonial majeur » en octobre 2012, avec les trois autres automobiles Lambert acquises en même temps grâce au soutien de la société Motul. C’est la première acquisition d’un patrimoine automobile réalisée par ce moyen . La restauration de ce véhicule français très populaire en raison de sa victoire au Bol d'Or en 1953 ne peut que renforcer l'attractivité du Musée. Elle a par ailleurs été sélectionnée par le Prix Motul 2023 et par le Club des mécènes de Picardie, qui apportent leur soutien au projet.

Les partenaires

La chapelle Saint-Guirec à Perros-Guirec @ Commune de Perros-Guirec
Partager ce projet
Mise à jour le 09/02/2024

Vos contreparties

Les contreparties sont à la charge du porteur de projet.

La Fondation du patrimoine se décharge de toute responsabilité en cas de préjudice.

    Pour 10€

    checkmarkSvgInvitation à la soirée d'inauguration de la restauration

Faites un don à ce projet de restauration !

Peu à peu, dans l’indifférence, le patrimoine de la France se dégrade. La Fondation du patrimoine et ses 950 bénévoles relèvent chaque jour le défi de sauver ce patrimoine pour le transmettre aux générations suivantes, à travers toute la France. Pour nous aider, faites un don.

Mon don

  • 10
  • 100
  • 250
  • 500
Coût réel après réduction d'impôt : 85.00 €info icon
(66% de l'impot sur le revenu)
Faire un don

Vous aimerez aussi

pinMapSvg
pinMapSvg
pinMapSvg

Trouver le bureau de la Fondation le plus proche

Siège de la Fondation

153 bis, avenue Charles de Gaulle92200 Neuilly-sur-Seine01 70 48 48 00info@fondation-patrimoine.org