• Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
Menu
  • Découvrir la Fondation
  • Soumettre un projet
  • S'engager
  • S'informer
  • Mon espace donateur
  • Soutenir un projet

    Le manoir de l’Aumônerie à Saint-Martin-de-Boscherville

    Participez à la restauration du toit de l'ancien pressoir

    Loto du patrimoine
    Collecte terminée
    Le manoir de l’Aumônerie à Saint-Martin-de-Boscherville
    missionBernSvg

    © Manoir de l’Aumônerie

    pinMapSvgSaint-Martin-de-Boscherville
    187 000
    187 000
    missionbern.fr
    Partager ce projet

    Le lieu et son histoire

    Le Manoir de l’Aumônerie, construit par les Templiers en 1214, est un exemple rare d’architecture civile du XIIIe siècle, composé de nombreuses dépendances et d’un jardin médiéval.

    Le manoir remonte au XIIIe siècle et aurait été bâti en 1214 par les Templiers de la Commanderie de Saint-Vaubourg située à quelques kilomètres. à la suppression de l’Ordre du Temple au XIVe siècle, le domaine revint aux moines de l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville. Ici fut installé l’aumônier de l’abbaye pendant tout l’Ancien Régime. L’aumônerie était très active et servait également à loger certains hôtes de marque. La propriété fut transformée en exploitation agricole après la Révolution. L’activité perdura jusque dans les années 1970.

    L’ensemble comprend un logis de pierre calcaire avec une tourelle d’escalier sur la façade Est, deux bâtiments accolés au logis (une longère en pan de bois et un pressoir), un ensemble de bâtiments répartis dans un enclos (charreterie, chenil, crémerie). Un puits de 100 mètres de profondeur est situé à proximité du logis. On peut également admirer une chapelle du XVIe siècle dédiée à Saint Gorgon, un martyr romain, dans laquelle sont visibles des fresques représentant les 12 apôtres et les 12 sibylles. Un pèlerinage qui a perduré jusqu’au XXe siècle y avait lieu pour prier Saint Gorgon de s’assurer une bonne fécondité.

    La mobilisation

    Le pressoir du XVIe siècle a été ravagé, en 2017, par un terrible incendie. Sa restauration est donc nécessaire vu l’état de péril très avancé. Sélectionnés par la Mission Bern en 2020, les travaux de la toiture ont pu être commencés. Cependant, le financement total des travaux est loin d’être atteint. Alors, les propriétaires ont participé à « Fous de patrimoine » avec la Fondation VMF afin d’achever la première phase des travaux (charpente-maçonnerie-couverture) estimée à plus de 300 000 euros.

    Partager ce projet
    Mise à jour le 19/12/2022
    missionBernSvg

    La Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité.

    Découvrir la Mission Patrimoine

    Vous aimerez aussi

    Où nous trouver ?

    Trouvez le bureau de la Fondation le plus proche.

    La Fondation près de chez vous

    Besoin d'aide ?

    Trouvez les réponses à vos questions ou contactez-nous.

    Foire aux questionsFormulaire de contact